Le psoriasis génital est particulièrement difficile à soigner et à assumer, puisqu’il touche l’intimité des patients. Il est estimé qu’environ 30 à 40% des personnes souffrant de psoriasis sont concernées par du psoriasis génital. Environ 5% d’entre elles souffrent de psoriasis uniquement à cet endroit-là. Le psoriasis génital semble toucher davantage les hommes que les femmes.

Le principal problème est que les patients refusent souvent d’en parler à leur dermatologue en raison de la gêne, voire de la honte qu’ils ressentent par rapport à la zone corporelle concernée.

 

Quelques particularités

Il y a tout de même une bonne nouvelle concernant le psoriasis autour de l’anus : il répond bien au traitements, car la peau est particulièrement sensible et très fine à cet endroit précis.

Le type de psoriasis autour de l’anus consiste en un psoriasis inversé, qui se traduit par des plaques rouges et lisses avec un aspect inflammatoire en raison de l’humidité présente et caractéristique de cette zone corporelle et aussi parce qu’il y a peu de squames. Par contre, l’inconvénient, est que ce type de psoriasis est bien souvent difficile à diagnostiquer, car il peut être confondu avec de simples rougeurs ou avec la conséquence de maladies sexuellement transmissibles.

 

Le psoriasis inversé anal

Ce type de psoriasis est rouge et peu squameux. Il provoque, en général, des démangeaisons, une sècheresse excessive, des saignements et des douleurs au cours de la défécation.

Le psoriasis inversé est également appelé psoriasis des plis ou psoriasis intertrigineux, car il se présente sous forme de contours arrondis et apparaît dans les plis de la peau. Contrairement au psoriasis en plaques, le psoriasis inversé ne présente pas de lésions en plaques et les lésions ne sont pas recouvertes de squames épaisses, car les zones concernées sont toujours humides.

L’impact psychologique du psoriasis anal est considérable, car les patients ne s’en rendent pas forcément compte et par la suite, refusent souvent d’en parler.

De plus, le psoriasis anal est difficile à traiter. Le traitement consiste souvent à appliquer de la crème, qui est à vase de corticoïdes, de tacrolimus ou de la crème à base de vitamine D. Cependant, en raison de la finesse de la peau près de l’anus, certaines personnes vont ressentir des effets secondaires dus aux corticoïdes. Il est alors recommandé d’essayer la photothérapie et la puvathérapie, afin de diminuer les symptômes sans ajouter d’autres conséquences.

Recevez gratuitement des conseils pour soigner le Psoriasis