Les symptômes du psoriasis se manifestent essentiellement au niveau de la peau, voilà pourquoi différentes pommades ont été mises au point pour le combattre plus ou moins efficacement.

Quand utiliser une pommade pour le psoriasis ?

L’inconvénient majeur des pommades pour psoriasis c’est que leur usage est relativement limité. En effet, ce traitement est réservé au psoriasis léger dont les plaques ne touchent qu’une petite partie de la peau. Il s’agit d’un traitement local qui ne sera réellement efficace que dans la mesure où le psoriasis est stable et n’est pas trop étendu. Dans la majorité des cas, si les symptômes de la maladie recouvrent plus de 10 % de la peau, les patients qui en souffrent ont tendance à stopper l’application des pommades pour le psoriasis. Sur de grandes surfaces l’application demande beaucoup de temps et devient alors trop contraignante.

Quel type de pommade contre le psoriasis ?

On pourrait classer les différentes pommades existantes contre le psoriasis en trois grandes catégories. Il s’agit des pommades qui soulageront les inflammations, celles qui réduiront les plaques et celles qui ont un effet combiné.

Les pommades pour le psoriasis qui ont pour objectif de diminuer les démangeaisons sont ce que l’on appelle des dermocorticoïdes. Il s’agit en réalité d’un dérivé de la cortisone. Elles s’appliquent généralement deux fois par jour (soir et matin) en massant légèrement les zones affectées. Elles sont considérées comme le traitement de référence pour un usage local. Elles agissent très rapidement. Vous devez absolument discuter de la posologie avec votre dermatologue ou autre professionnel de santé et réguler le traitement en fonction des effets remarqués. Ce contrôle est nécessaire car l’efficacité baisse du fait d’une accoutumance de l’organisme. Ces pommades contre le psoriasis ont aussi malheureusement tendance à fragiliser la peau et sont contre-indiquées en cas d’infection.

Les rétinoïdes locaux sont des pommades qui sont quant à elles utilisées pour combattre les plaques et en réduire l’étendue. Elles sont appliquées généralement une fois par jour. On le répète à nouveau : consultez toujours votre médecin. L’inconvénient majeur de ce type de pommades c’est que dans certains cas elles peuvent générer des irritations. Mieux vaut alors les utiliser un jour sur deux ou sous forme de comprimés.

Afin de lutter contre les démangeaisons et les plaques en même temps, des pommades à base de calcipotriol et de bétaméthasone peuvent être utilisées. De manière générale le traitement ne dépassera pas les 4 semaines car ce genre de pommade attaque aussi l’épiderme dans sa globalité : des éruptions, cutanées ou des rougeurs peuvent ainsi apparaitre chez certains patients.

L’efficacité des différentes pommades contre le psoriasis est à mettre en relation avec l’intensité de la maladie ainsi que d’autres facteurs tels que l’âge du patient, la fréquence et durée des poussées ou périodes de rémission, etc. Elles entrainent aussi certains effets secondaires indésirables. Voilà pourquoi les pommades pour le psoriasis sont souvent utilisées en associations avec d’autres traitements. Dans certains cas elles sont associées à des crèmes ou des lotions et shampoing pour le cuir chevelu mais également à d’autres types de traitements n’ont pas locaux mais systémiques.

Recevez gratuitement des conseils pour soigner le Psoriasis